Actualités: Saint Jean au fil des jours.

Publié le par daleb dia kazé

Saint Jean au fil des jours
(l’actualité du séminaire saint Jean de Ouaga)
 
La rentrée
Il est des moments où l’homme, même étant dans la temporalité, peut vivre de manière analogique l’expérience divine ainsi exprimée par le psalmiste : « Un jour dans tes parvis vaut plus que mille » (Ps 83, 11) Ce fut le cas des habitants de la cité du "Précurseur". En effet, c’est sitôt partis pour trois mois de vacances que le temps de la rentrée les a surpris en ce 26 septembre de l’année 2007. Ce temps du témoignage fructueux dans les familles et les paroisses respectives est passé avec une vitesse vertigineuse pour les conduire de nouveau au bercail. Loin d’être un regret, ce retour s’est fait dans une euphorie totale. L’ambiance de cette soirée du 26 septembre 2007 en dit long. Les uns retrouvaient les frères après trois mois, les autres après un an d’expérience pastorale et les derniers foulaient pour la première fois le sol de Saint Jean. Tous étaient dotés d’un ardent désir de construire ensemble une belle famille en cette nouvelle année académique 2007-2008.
Cette année, le tapis de la belle diversité de notre maison s’est enrichi d’une nouvelle couleur. En effet, nous avons accueilli trois Séminaristes originaires du Congo Brazzaville dans notre communauté. Venant du diocèse de Kinkala, ils ont rejoint les autres frères le 03 octobre 2007. Nous leur souhaitons la bienvenue et un bon séjour au Burkina Faso.
Voici le visage de notre communauté cette année :
-Troisième année : 32 séminaristes dont 11 externes
-Quatrième année : 24 séminaristes dont 4 externes
-Sixième année : 32 séminaristes dont 12 externes
-Septième année : 26 séminaristes dont 6 externes
En outre, le corps professoral a été étoffé de 4 professeurs pour pallier le manque qui se faisait voir depuis quelques années. Il s’agit de l’Abbé Valentin DABIRE qui est chargé du cours de Théologie Morale et de l’abbé Laurent DABIRE non résident qui est chargé du cours du Doit Canonique au second cycle et enfin le Père Aristide NIADA, Père Rédemptoriste, non résident chargé du cours de Vie Religieuse et l’abbé Jean Ouédraogo, chargé du cours de Droit Canonique au troisième cycle.
Sitôt rentrés, les séminaristes se sont munis de nouvelles forces pour leur vie spirituelle durant cette année. Durant une semaine, sous la houlette de Monsieur l’abbé Urbain TIENDREBEOGO, vicaire à Gounghin dans l’Archidiocèse de Ouagadougou, nous avons fait l’expérience de la rencontre intime avec Dieu. Le thème de la retraite était ainsi intitulé « Confiance, il t’appelle ». Le prédicateur a su tenir les étudiants en haleine lors de ses entretiens et les a aidés à rencontrer celui qui les appelle et à lui renouveler leur confiance pour la suite de leur formation.
Ayant fait le plein au niveau spirituel, la session de lancement tenue les 01 et 02 octobre a permis à la communauté du Précurseur de se donner des orientations communes pour une vie fraternelle et agréable durant l’année académique. A travers les rapports des fraternités, des comités et services, accompagnés d’un débat fructueux, chacun s’est engagé à être une pierre vivante à l’édification d’une famille où tous les membres goûteront le bonheur d’aimer et d’être aimé.
C’est suite à cette session que le Père économe, l’abbé Sylvestre SANOU et le préfet des études l’abbé Guillaume YAMEOGO ont apporté des précisions concernant leurs domaines. Le slogan  « gardez la doctrine » a été lancé par le préfet des études comme ligne directrice de cette année. Quant au Père économe il a exhorté toute la communauté au sens du bien commun et à la responsabilité de chacun pour l’entretien du matériel disponible. Le Père spirituel, l’abbé Thomas BICABA terminera cet entretien en rappelant aux séminaristes la nécessité d’une vie centrée sur le Christ pour une vie spirituelle réussie. Il a rappelé que cette année est consacrée de manière spéciale à la Parole de Dieu tant par l’Eglise du Burkina que par l’Eglise d’Afrique tout entière.
 
La
C’est le lundi 15 octobre 2007 que débutèrent les activités intellectuelles dans notre maison avec les premiers cours. On pouvait lire sur tous les visages la joie de reprendre les cours. Tous étaient munis d’un désir ardent de scruter à travers les cours proposés le visage du bien aimé Jésus Christ afin de l’apporter au monde entier.
C’est dans cette quête que les séminaristes se soumettront à plusieurs travaux de groupes et à la réflexion personnelle dans les différentes disciplines. La fréquentation de la bibliothèque est régulière depuis le début de l’année. Les étudiants ont eu droit à deux conférences :
La première animée par une équipe de « Human life international », le 21 octobre 2007, avait pour but de sensibiliser les séminaristes sur les dangers de la culture de la mort. Sournoisement, ces semeurs de la mort font la promotion de l’avortement et de l’euthanasie. D’où la nécessité pour les futurs pasteurs de rester vigilants pour les combattre. Ce thème sera explicité par l’abbé Jean-Pierre SAKOURY le 28 octobre, comme rapport de sa participation à une formation au Congo Brazzaville au nom du séminaire du 03 au 05 juillet 2007. Cette formation portait précisément sur la même question et avait été organisée par la même Organisation.
La deuxième conférence, fut animée par le Père Aristide NIADA, Rédemptoriste et Professeur de Vie Religieuse dans notre maison. Dans un langage intelligible et compréhensible, l’impétrant a su capter l’attention du public dans l’exposé donné sur sa thèse de Doctorat en Théologie Morale soutenue à l’Université pontificale Alphonsianum, intitulée : Le principe don comme fondement de l’éthique sociale et de la théologie morale.
La première semaine de devoirs du 13 au 21 a couronné les activités intellectuelles de ce trimestre.
Le Sport dans la vie de la Famille
L’année sportive a été lancée le 1er novembre. A cette occasion, les responsables du comité sport n’ont pas manqué l’occasion de nous faire une fois de plus l’apologie du sport, somme toute important dans notre formation et nécessaire pour maintenir la vitalité de la communauté. Par une salve d’applaudissements au discours du responsable dudit comité, les jeunes se sont engagés à pratiquer les différentes disciplines sportives proposées telles que le football, le volley-ball, le basket-ball, le Taekwondo…Pour concrétiser cette volonté, une démonstration de Taekwondo nous a été offerte, suivie par un match de football au cours duquel les quatrième et septième années ont souhaité la bienvenue aux troisième et sixième année avec un score de 3 buts contre 1.
Par ailleurs, un tournoi a été lancé le dimanche 02 décembre dans notre maison et s’étendra sur toute l’année. Il concerne le volley-ball et le hand ball. 
La vie spirituelle
Après la grande retraite de début d’année, la recherche de l’intimité avec Dieu se poursuit à travers maintes activités. Les lectures spirituelles, les directions spirituelles, les journées spirituelles en fraternités et en cours, les différentes activités de piété nous aident à approfondir notre vie spirituelle.
Cette année étant consacrée à la Sainte Ecriture, des initiatives ont été prises pour permettre de mieux découvrir la parole de Dieu. C’est ainsi qu’en connivence avec les Œuvres pontificales Missionnaires, un thème a été retenu pour orienter la vie spirituelle de notre communauté : « Façonnés par la Parole de Dieu, oeuvrons pour une communauté de justice et de paix ». C’est d’ailleurs ce même thème qui guidera toutes les productions du journal « Précurseur » cette année durant.
En outre, la première récollection mensuelle s’est tenue le lundi 19 novembre 2007. Prêchée par l’abbé Raoul KONSEIBO de la 7e année, elle avait pour thème : « Jésus : l’amitié qui te fera tenir ». Le prédicateur s’est évertué à proposer à ses frères l’amitié avec Jésus comme moyen de persévérer sur le chemin de la sainteté.
Par ailleurs, une ambition nourrie il y a belles lurettes par notre communauté est en passe d’être réalisée grâce à la générosité de certains chrétiens. Il s’agit d’une grotte qui est en chantier. Maman Marie a permis que ce grand projet démarre. Elle compte avec vos différentes contributions ouvrir une source de grâce pour la cité du "Précurseur". Puissiez vous vous abandonner dans les mains de Dieu comme instrument de réalisation de cette œuvre.
Une nouvelle expérience a été inaugurée dans notre maison depuis le 19 novembre 2007. Il s’agit de la lecture chaque soir au cours du souper, du martyrologe. Elle permet aux séminaristes de s’imprégner de la vie des heureux élus du ciel et d’y prendre des exemples de sainteté pour leur vie spirituelle, intellectuelle, relationnelle et pastorale. Saints et Saintes de Dieu, priez pour nous!
La vie missionnaire
 
Cette année, une nouvelle expérience est proposée aux étudiants de la 4e année dans le domaine pastoral. Il s’agit de la catéchèse qu’ils enseignent dans la paroisse Saint Camille. Cette pratique est profitable à divers plans. D’une part elle constitue une expérience pédagogique pour les futurs pasteurs et d’autre part, elle est une contribution de ces jeunes à la transmission de la Bonne Nouvelle aux enfants.
Par ailleurs, les activités du comité missionnaire permettent aux habitants de la cité du Précurseur de témoigner de leur foi à l’extérieur, en apportant la paix du Christ aux affligés et aux plus démunis. Que Dieu rende fructueux tous les efforts missionnaires de notre maison!
La fête du Père Recteur
 
C’est dans la joie que tous ont rendu grâce au Pasteur pour le don de l’abbé Pierre Claver MALGO et invoqué sa Sainte Miséricorde sur lui pour la suite de sa mission de formateur. Cette euphorie s’est poursuivie au cours des agapes fraternelles. Un match de volley-ball couronna cette journée qui a été marquée par une ambiance festive rarement exprimée dans notre maison.
Nos peines
Certains événements de la vie ont semé la tristesse dans le coeur des habitants de la cité du Précurseur.
.
-
-le 22 octobre 2007, ce fut celle d’Eugénie YOUGBARE, Tante de l’Abbé Théophile NARE et grande sœur de Mgr Dieudonné YOUGBARE, Evêque Emérite de Koupéla.
-le 24 novembre 2007, ce fut l’abbé Georges YAOGO de l’Archidiocèse de Ouagadougou qui interrogea notre foi par son entrée dans la vie éternelle. En effet, l’abbé Georges a servi ses frères et sœurs dans une performance intellectuelle, spirituelle et humaine. Sa charge de responsable du staff de l’ASFA-Yennega, sa contribution dans le domaine social de notre pays, ses années de secrétariat auprès de la Conférence Episcopale et surtout dans la direction du bulletin "Fidélité et Renouveau" l’attestent.
- le 29 novembre 2007, c’est Mr Jean-Marie COULIBALY, oncle de Judicaël KARAMA de la 3e année qui nous quitte pour la maison du Père.
De tout cela, il ressort une conviction : celle que la vie de l’homme n’est qu’un "souffle".
 
le 7 octobre 2007, ce fut le décès de Mme Hélène SORGHO née BAMBARA, grand-mère de l’abbé Jean-Paul YODA de la 1ère année.La date du 30 novembre fut un jour exceptionnel pour notre maison. Ce jour a été consacré au premier responsable de notre communauté à travers une fête organisée en son honneur. Comme prélude à ce jour, une grande soirée théâtrale a été organisée le 29 novembre 2007, la veille au soir. La réussite éclatante de cette soirée annonçait les couleurs du lendemain. Une messe d’action de grâce qui a réuni de nombreux prêtres et fidèles laïcs autour du père de la famille.Un des aspects de la préparation des candidats au sacerdoce est la formation pastorale. Outre la théorie, une expérience pratique est proposée dans notre maison aux étudiants de la 7e année. Ainsi, depuis le 21 octobre, ces missionnaires effectuent des sorties dans des paroisses de la ville de Ouagadougou où ils aident leurs aînés prêtres dans différentes activités.
vie intellectuelle

Publié dans Actualités

Commenter cet article