poème: la paix de l'Homme.

Publié le par Le Précurseur

 

 

 

 

 

Las de fatigue les soldats s'étaient assoupis

Soudain réveillés ils n'ont rien compris

Tout ce qui s'offre à leur regard c'est le sépulcre ouvert

Et le suaire roulé gisant au pied de la civière

 

Le corps parti et ils en étaient tous surpris

Mais peut-on enfermer la vie dans l'ennui

De la solitude d'un tombeau ténébreux

Derrière une pierre tombale marquée d'un sceau affreux?

 

Peut-on faire tomber l'Amour infini

Au cœur de l'oubli, de l'épais et moite silence des esprits?

Comment l'auteur de la vie éternelle

Peut-Il disparaître dans la poussière de l'irrationnel?

(…)

Nous errions, aveuglés par nos péchés sans nombre

Dans un monde où la seule image que l'on voit c'est la ténèbre

Malheureux, que d'être embarqué dans le navire de Lucifer

Mais du cœur de notre nuit la lumière resplendit sur l'univers

 

La vie nouvelle a germé, le Christ est ressuscité

Et un nouvel univers est re-créé

Une seule nuit a suffit pour achever la rédemption

Un nouveau jour se lève à nouveau l'espoir fait irruption

Au matin la brise fraîche berce la nouvelle création

 

Le Christ ressuscité, l'air du temps a changé

A l'homme s'ouvre un avenir radieux qui s'impose

A l'horizon on voit poindre une atmosphère moins morose

Et au cœur brûle l'Amour qui calcine les méchantes roses

(…)

Ressuscité au matin de Pâques tu accomplis la promesse

D'un monde affranchi du péché et de l'angoisse

De la mort! Plus peines et de larmes, plus de souffrance

Avec Toi nous gardons au cœur la flamme de la confiance

 

Qui guide et anime nos pas vers la gloire de ton salut

La mort vaincue

Il n'est plus rien qui trouble notre âme de peur

On ne peut amèrement sourire de douleur

 

 

 

Quand Ta résurrection fait éclore le bonheur

Gémir d'amertume

Quand le feu de ton Amour nous consume

On ne peut croupir dans  la nuit

Quand à nos yeux se dresse splendide Ta splendeur

 

Car ta résurrection vient briser toute soumission

Délivrer les cœurs des liens de la désolation

Apporter à nos blessures mortelles la guérison

Et faire germer au creux de nos mains

La graine de la Liberté qui offre de meilleurs lendemains......

 

Dieudonné DOMBA

( 3ème Année)

 

 

 

 

Publié dans Poèmes

Commenter cet article

Père Walter 11/05/2008 21:45

Cordiale bienvenue dans la communauté Praedicatho.com en cette sainte fête de la Pentecôte 2008 !