Dossier: la paix intérieure.

Publié le par Le Précurseur

La paix intérieure

 

            Tout le monde aspire à la paix et nul n'oserait s'en dire l'ennemi. Ainsi quelle résonance ce mot peut-il avoir dans nos esprits? Disons dans l'ensemble qu'il est vu comme l'état harmonieux de la vie. Une vie menée dans la quiétude sans traumatismes ni heurt. En ce sens le sujet sur lequel nous voulons tenter une méditation ne sera pas des moindres si nous considérons les différents maux qui meublent notre monde actuel. Ainsi la recherche de la paix en général et en particulier de la paix intérieure reste la préoccupation de plus d'une personne. Ce constat nous donne la certitude de pouvoir mener notre réflexion sur la notion de paix intérieure en relation avec le monde physique et le monde intérieur; le but de tout cela est de parvenir à des conditions pratiques pour l'acquisition de cette dimension intérieure de la paix.

 

Paix intérieure et intégrité physique, quel lien?

 

            Les conditions socio-politiques dans lesquelles vit notre société actuelle créent chaque jour des frustrations qui ne cessent de mettre en cause les possibilités d'une paix véritable dans le monde. C'est dire alors que la paix intérieure même si elle est plus liée à un état d'âme, il n'en demeure pas moins qu'elle tire aussi ses sources dans le climat ambiant dans lequel vit la personne humaine. Et c'est ce qui justifie au mieux ces cris de cœur : "Nous ne voulons plus la guerre, nous voulons la paix… " Mais il n'est pas rare d'entendre dire : "l'homme ne peut avoir la paix en soi " ou tout simplement "la paix n'existe pas ". Ce raisonnement qui n'est autre que celui d'un incroyant ne tiendra pas longtemps devant l'homme qui connaît Dieu.

            En effet, nous lisons dans la Bible : "Paix à vous ! " (Cf. Jn 20, 19). La paix est alors une réalité puisqu'elle tient de Dieu sa source. Alors, la recherche de la paix humaine devient indispensable pour concevoir une paix intérieure. La paix temporelle est ainsi le signe de la paix divine. A ce propos disons que notre agir révèle notre état d'âme. Si je pose des actes d'amour, c'est que je suis intérieurement épanoui ; l'effet contraire dira incontestablement dans quel état je suis ce qui explique que l'harmonie dans la société est le reflet de l'harmonie à l'intérieur de l'esprit des individus. En somme la dimension intérieure de la paix se conjugue harmonieusement avec la dimension physique. Mais la paix intérieure ne saurait se limiter seulement à l'harmonie que procure la société en favorisant l'épanouissement de chaque homme. Elle a en plus de cela un autre champ qui favorise son éclosion.

 

Paix intérieure et vie intérieure

            La paix intérieure est celle que le Seigneur nous donne chaque jour : "Je vous laisse ma paix ; c'est ma paix que je vous donne... " (Jn 14, 27). En effet, à chaque célébration le Ministre du culte nous souhaite ceci : "Le Seigneur soit avec vous ! " et nous ne manquons pas d'y répondre "Et avec votre esprit " ; ou encore "la paix soit avec vous ! " et à cela aussi nous répondons adéquatement. Ce ne sont pas de vains mots, c'est une réalité. C'est cela d'ailleurs que nous attendons, la paix de l'esprit. Et ce qui trouble notre vie intérieure, c'est le péché. Le péché est avant tout nourri du dedans avant de se faire constater par un acte quelconque. N'allons pas alors penser que la paix du cœur est favorisée par l'accumulation de biens matériels et détruite par la maladie et les maux de tous ordres. Si nous regardons plus près de nous, nous verrons des pauvres épanouis et des malades inspirer la "joie". Ainsi si l'homme ne trouve pas la paix à l'intérieur de lui-même, il ne peut y avoir de paix dans le monde..

            Il est alors nécessaire de considérer chaque matin son lien avec Dieu et avec les frères pour une journée remplie de joie. Ainsi plus nous serons dans la lumière de Dieu, plus nous haïrons les ténèbres et mieux nous vivrons en harmonie avec nous-mêmes et avec les autres. La paix du cœur devient une réconciliation permanente avec Dieu, avec les frères et avec soi même. En cela elle est un chemin de longue haleine et nous ne devons pas sombrer dans le découragement, car quiconque est réduit au désespoir sur son chemin vers une vie parfaite est en proie au diable et il n'est plus qu'un jouet entre les mains de celui-ci.

            Mais reconnaissons que parfois nous nous offrons des plaisirs qui ne conduisent pas à Dieu. Ce qui explique que nous sommes de temps en temps les promoteurs des troubles en nous. Ne permettons pas alors au démon de nous faire sortir du verger de Dieu. C'est la raison pour laquelle il nous appartient de découvrir le meilleur moyen d'être des enfants de Dieu, d'être des enfants de paix tel que nous puissions l'appeler "Père". (Cf. Mt 6, 9). Nous savons bien que le ravisseur de notre vie d'enfants de Dieu; c'est le diable et il est étrange de le voir jouer le rôle du bon samaritain. Il est bien connu pour être un menteur ; menteur de nature et de nom. Il conquiert parfois notre cœur grâce à de petites démonstrations de gentillesse et d'affection. Ainsi, la vraie paix ne vient que de Dieu. Il est alors nécessaire d'en chercher les conditions qui pourront favoriser son éclosion.

 

Quelles conditions pour une paix intérieure ?

            Il n'y a pas à proprement parler un remède qui favorise une paix intérieure comme dans les cas d'un mal physique devant lequel le médecin déploie son génie pour y faire face. Mais devant l'absence de la paix temporelle, qui n'a pas sa recette pour l'établir ? Pétitions, manifestations, interventions publiques, violences pour obtenir l'abolition d'une autre violence sont là autant de moyens que l'on utilise. Pour ce qui est de la paix intérieure il n'est pas question de ces moyens. La voie royale est celle que Dieu nous propose.

            A cet effet, il nous semble opportun d'arrêter notre attention sur quelques concepts généraux caractéristiques car leur valeur morale et religieuse nous apparaît digne d'une considération attentive.

            Pour ce faire, il faut cultiver en soi les vertus comme la pauvreté, la vérité, l'humilité pour ne citer que celles-ci. La pauvreté ne signifie pas forcément ici manque de possession; elle signifie avant tout la confiance en la Providence Divine qui possède tout et qui ne permettra jamais qu'un seul cheveu tombe de notre tête. Cela, l'expression employée par Saint Matthieu l'exprime à merveille : "Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre ! " (Mt 5, 3). La vérité fait appel à l'honnêteté qui n'est rien d'autre la transparence devant Dieu. Nous devons être extérieurement ce que nous sommes intérieurement, et lorsque nous serons honnêtes avec Dieu, nous jouirons de la vie dans sa lumière protectrice. Cela exige de nous une vie d'intimité qui signifie l'expérience de Dieu en soi. Aimer la vérité par-dessus tout est alors une noble idée irremplaçable dans la recherche de la paix intérieure.

            L'humilité quant à elle nous donne d'être ce que nous sommes devant Dieu, c'est-à-dire pauvres pécheurs espérant tout de lui.

            Il ressort de tout examen attentif que la paix intérieure est une initiation spirituelle par laquelle la vie de l'âme dans l'Esprit est élevée à une sphère supérieure. Sans ombre d'un doute, disons que l'existence de la paix intérieure est réelle parce que tirant son origine même de Dieu. Cela n'est pas un problème pour le chrétien. Il croit en Dieu et n'a pas besoin d'en démontrer l'existence.       L'un des moyens pour l'acquisition de la paix intérieure est de s'efforcer de vivre en paix, espérant une paix absolue et définitive.

            Rechercher une paix intérieure revient à affirmer son existence; à donner de la place à Dieu dans notre vie de chaque jour et à vivre en parfaite communion avec lui et avec nos frères. Mais cette perfection de communion avec Dieu exige de l'homme un cœur pur. C'est en ce moment que la préoccupation du psalmiste (Cf. Ps 118, 9) à mener une vie pure deviendra nôtre. Et nous pouvons en le paraphrasant dire : "comment avoir une paix intérieure ? En observant ta parole Seigneur ! " Le psalmiste en effet, a eu une noble inquiétude. Il est conscient de l'existence d'une vie pure qui plaise à Dieu. Mais cela ne suffit pas. Il se demande comment y parvenir ?  Peut être qu'après de vaines tentatives se découvrent à ses yeux un chemin royal. Ici il prend la ferme résolution d'observer les commandements de Dieu.

            N'est ce pas là une préoccupation de l'homme qui cherche Dieu ? En tout cas nous disons que son inquiétude demeure noble et légitime. Et si nous nous préoccupons de savoir comment parvenir à une paix intérieure cela ne nous sera pas compté pour péché ; puisqu'elle rejoint dans son fond celle du psalmiste. Celle d'être en parfaite union avec Dieu. Ainsi, pouvons nous dire que seuls ceux qui ont un cœur pur font régner la paix.

 

            Au terme de notre méditation, nous disons que malgré tout nous pouvons recevoir la paix intérieure au sein des pires difficultés. Mais cela reste à dire que cette paix est l'œuvre de l'Esprit de Dieu qui nous donne sans cesse la grâce d'être appelés enfants de Dieu. Ainsi, nous n'avons pas besoin de n'importe quelle paix parce que ce n'est pas n'importe quelle paix qui épanouit l'homme. Seule la paix de Dieu peut nous transformer.

Joseph SOULI

4ème Année

 

 

 

 

 

 



[1]   Du même auteur, p. 278.

[2] Rapport annuel de Ouagadougou, n°17, 1921/1922, P.6

[3] 5- Archives Paroisse de Pabré, 146 cas de jeunes filles.

[4] Cardinal Bernadin GANTIN, Interview in Bulletin Salésien , AFO, N°2, juillet 2006, P. 19.

Publié dans Dossiers

Commenter cet article

Batin 07/01/2009 00:10

Félicitations à vous pour la création de ce blog! Facile à administrer, facile à trouver, chance pour la visibilité de Saint Jean!
On est ensemble pour la VIE!

saint françois de sales 26/11/2008 21:06

menbre de la même communauté je serais heureux de reccueillir votre avis sur mon blog et donc vous invite à le visiter:

http://catholiquedetraditionaangers.over-blog.com/