Dossier: la Bible accessible à tous (2).

Publié le par Le Précurseur

II. REGARD SUR LA PRATIQUE DE L’APOSTOLAT BIBLIQUE DANS LE DIOCESE DE KOUPELA

A– Méthodes  et  moyens de l’Apostolat biblique

1– Les homélies

Les homélies prononcées au cours de la célébration eucharistique revêtent une importance fondamentale. L’homélie demeure un moyen d’ouvrir largement les trésors de l’Écriture Sainte aux fidèles. Et le Concile Vatican II exhorte: «’homélie par laquelle, au cours de l’année liturgique, on explique à partir du texte sacré les mystères de la foi et les normes de la vie chrétienne est fortement recommandée comme faisant partie de la liturgie elle-même; bien plus, aux messes célébrées avec le concours du peuple les dimanches et jours de fêtes de précepte, on ne l’omettra que pour un motif grave.» (Concile Oeucuménique Vatican II, Constitution sur la Sainte Liturgie, Sancrosanctum Concilium n°52).

2– La lecture continue de la Parole de Dieu

Dans le but d’ouvrir les trésors de l’Ecriture Sainte le plus largement possible aux chrétiens, le diocèse de Koupéla à initier depuis quelques années ce qu nous appelons la lecture continue de la Parole de Dieu. Il s’agir en clair de la lecture de la Bible ( 7 à 10 versets) à la messe quotidienne.

 

B.  Analyse critique

1-Les avantages de la pratique de l'Apostolat biblique

  1. 1. Une prise de conscience effective

La nécessité de former les chrétiens à l’intelligence de l’Écriture dès le jeune âge a été ressentie par les autorités du diocèse de Koupéla. La nomination d’un prêtre chargé de promouvoir l’Apostolat biblique en est un signe. Au vue de l’ignorance religieuse et de l’insuffisante de la formation reçue au catéchisme, les acteurs de la pastorale institue au profit des fidèles des formations de toutes sortes avec une insistance sur la Bible.

 

1. 2. Une meilleure connaissance de la Bible

S’il est vrai que des efforts restent à faire pour habituer les fidèles catholiques à la lecture assidue de l’Ecriture Sainte, il est aussi vrai que la Bible n’est plus un mystère pour beaucoup de catholiques.

 

1. 3. L'engagement dans la vie de l'Eglise

L’apostolat biblique a un impact considérable sur la vie des fidèles chrétiens. Non seulement ces derniers améliorent leur culture biblique mais aussi, ils prennent part à la vie de leur église. Ainsi l’apostolat biblique fait grandir et mûrir sans cesse les chrétiens et les fait porter plus de fruits.

 

2– Les handicaps majeurs de l'apostolat biblique

2. 1.  Le petit nombre des pasteurs

Au regard de la croissance du nombre des chrétiens, de la multiplicité des tâches pastorales dans les paroisses, on peut dire que le petit nombre des prêtres explique en partie le fait que l’apostolat biblique soit mal en point.

 

2. 2.  L'analphabétisme

La Parole de Dieu est une nourriture indispensable dont les chrétiens ont besoin pour grandir dans leur foi. C’est pourquoi de nombreux efforts de traduction de la Bible en nos langues ont été entrepris. Mais, l’analphabétisme apparaît comme une cause sérieuse de la méconnaissance chronique de l’Écriture dans nos villes et villages.

 

2. 3.  La pauvreté économique

Classé parmi les pays les plus pauvres de la planète, le Burkina se caractérise par la pauvreté de ses ressources. Les habitants qui se battent déjà pour subvenir à leurs besoins fondamentaux ne font pas de l’achat d’une Bible leur priorité. Et pourtant, l’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole venant de la bouche de Dieu. ( Cf.. Dt 8,3; Mt 4,4) Dans ces conditions, il va sans dire que l’apostolat biblique prend un coup dur.

 

2. 4.  Le manque d'engouement

«que la Parole de Dieu soit connue, aimée, contemplée et conservée dans le cœur des fidèles» ( Jean-Paul, Ecclesia in Africa n°58) il faut que tous et chacun mette la main à la patte. Les fidèles catholique ne manifestent pas toujours un très vif désir de nourrir leur foi de la Bible. Les agents pastoraux eux-mêmes ne semblent pas toujours être des amoureux de la fréquentation assidue de l’Ecriture. Les pasteurs catholiques n’ont pas toujours su susciter un intérêt particulier pour une lecture quotidienne et zélée des Ecritures. 

 

 

2. 5.  Une pauvreté de la culture biblique

.La pauvreté du vocabulaire biblique de bien des catholiques révèle souvent leur ignorance crasse de l'Écriture.

 

   2. 6.  Un manque de conviction dans la vie de foi.

Devant les difficultés de la vie, beaucoup de chrétiens ne savent plus à quel sein se vouer. Ils oublient vite les exigences de la vie chrétienne et ne se comportent pas toujours en lecteurs de la Bible.

 

2. 7.  Une désaffection du catholicisme

La désaffection du catholicisme par de nombreux fidèles partis dans les sectes ou dans d’autres confessions religieuses peut être perçue comme une conséquence de l’ignorance de l’Écriture.

 

III– PERSPECTIVES ET PROPOSITIONS POUR UN APOSTOLAT BIBLIQUE PLUS EFFICACE

 

A.  Vers une redécouverte de l’importance de la Bible

  1.  La Bible source de vie et de salut

  1. 1.  Jésus Christ au centre de l'Écriture

Le Christ «là présent dans sa Parole, c’est lui qui parle tandis qu’on lit dans l’Eglise les Saintes Ecritures.» ( cf.. Sancrosanctum Concilium n°7) La présence de Jésus Christ est effective. Il s’agit d’une présence personnelle et active: «’est lui qui parle.»

  1. 2. La Parole de Dieu, source de vie pour l'homme

«n’est pas de pain seul que vivra l’homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» ( Dt 8,3; Mt 4,4) Ces paroles montrent l’importance qui doit être accordée à la Parole de Dieu. Elle est source de vie pour l’homme. La Parole de Dieu régénère l’homme et lui donne la vie.   

 

2– L'Ecriture Sainte référence de la foi chrétienne

  2. 1.  L'autorité de l'Ecriture

La Bible a un caractère saint et sacré parce qu’elle a une origine divine.

Elle n’est pas seulement une œuvre humaine, elle est une œuvre divine. Dieu est l’auteur principal de la Bible. «Jésus, les Apôtre, l’Eglise en appellent au Livre, ils lui attribuent une autorité indiscutable: «est écrit», «’Ecriture atteste», «le Saint Esprit affirme», aussitôt toute discussion cesse. On s’incline, la Bible, Parole de Dieu, s’impose à toute intelligence» (Abbé Paul, Le Dessein de Dieu et les merveilles de son amour miséricordieux , Pierre TEQUI éditeur, Paris, 2002, p.29)

 

2. 2.   L'Ecriture Sainte garante de la pureté de la foi

L’Ecriture est et demeure le livre de référence de l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ. Cette annonce doit s’accompagner de vigilance pour «écarter du troupeau les erreurs qui le menacent.» ( 2 Tm 4, 1-4) Le pasteur, grâce à la Bible ,empêchera que la foi de la communauté ne subisse un dommage en exposant la juste doctrine.

 

B– Propositions pour un apostolat plus efficace

1– L'apostolat biblique: Droit et devoir de l'Eglise

Selon le canon 229 du code de Droit Canonique de 1983, les fidèles laïcs ont le droit d’attendre de leurs pasteurs un enseignement biblique approprié, en vue de pouvoir vivre leur foi, l’exposer et, si besoin  en est, de la défendre; mais aussi pour exercer leur apostolat. 

Aussi, la nécessité s’impose pour tous mais spécialement pour les prêtres choisis, consacrés et envoyés, de considérer l’apostolat comme une tâche pastorale prioritaire de l’évangélisation.

 

1. 3.  L'Apostolat biblique: une œuvre de tous

Les pasteurs et leurs fidèles sont invités à consacrer à l’apostolat biblique les meilleurs ressources afin de former un peuple de croyants convaincus et convaincants, de croyants soucieux de nourrir leur foi de la Parole de Dieu.   

 

2– Consolider les acquis pour proposer le message biblique

2. 1.  L'alphabétisation

Aujourd’hui, l’alphabétisation se présente comme une nécessité incontournable pour qui veut avoir un contact direct avec la Bible dans sa langue. C’est pourquoi, nous invitons les pasteurs à intensifier les efforts d’alphabétisation pour permettre un accès plus facile à la Bible.

 

2. 2.   Le théâtre religieux

L’art dramatique est un des plus grands moyens qui réunit des personnes de toutes catégories sociales sans aucune distinction d’âge, de sexe, de convictions religieuses ou philosophiques… Le théâtre religieux est alors un canal non négligeable pour la transmission de la Bonne Nouvelle. 

 

  2. 3.  Le chant liturgique

Pour transmettre le message de la Bible, le pasteur devra partir du chemin où marchent déjà les hommes. Et le chant en est un.

 

2. 4.   Les médias d'Eglise

Selon le Concile Vatican II: «contribuent en effet d’une manière efficace au délassement de l’esprit, ainsi qu’à l’extension et à l’affermissement du Règne de Dieu.» ( C V II, Décret sur les Moyens de Communication Sociale, Inter murifica n°2) Dans le contexte de notre Eglise-Famille, des ondes audio-visuelles  ou une page de journal peuvent transmettre la Parole de Dieu facilement et rapidement.

 

 

3-  Méthodes d'approche de la Bible

( Nous nous inspirons des méthodes d’approche de l’Ecriture proposées par la Commission biblique de la C.E.R.A.O in Guide Pratique d’Apostolat Biblique, éd C.E.R.A.O ., Abidjan, Août 2006, pp.15-19)

 

  3. 1.   L'approche par l'oralité

Les sociétés africaines accordent une importance à la parole par rapport à l’Ecriture. Ceci dit, le contexte socio-culturel des chrétiens d’Afrique nous invite à voir la Bible à l’africaine, c’est-à-dire de ne pas tomber dans la Bible comme texte écrit seulement.

La Bible est avant tout un message qui demande à être communiqué. Et il s’agit ici pour les pasteur de communiquer le message du Christ dans la culture africaine, en se servant de la tradition orale pour approcher l’Ecriture Sainte dans la mesure du possible.

3. 2.   L'approche par l'icône

L’approche par l’icône consiste à prendre contacte avec le message biblique au moyen des images, des représentations imagées de certains passages de la Bible.

3. 3.  L'approche par la «divina

La " lectio divina " est selon la Commission Biblique Pontificale «lecture individuelle ou communautaire d'un passage plus ou moins long de l'Écriture accueillie comme Parole de Dieu et se développant sous la motion de l'Esprit en méditation, prière et contemplation.» ( cf.. Enchiridion Biloum, Documenti Della chiesa sula sacra scriptura, Edizione bilingue, Edizione Dehoniane Bologra, 1993)

 

Conclusion

 

Au terme de notre parcours, notre conviction est que la Sainte Écriture contient tout ce qu’il faut au chrétien pour aller au ciel. Le Magistère recommande de rendre l’Écriture  accessible à tous afin que personne ne périsse faute de connaissance ( Os 4,6) ou ne soit banni comme le premier homme du «d’Eden» pour avoir été indocile à la Parole de Dieu. ( Gn 3,24) La vie des enfants de l’Église devrait ainsi être biblique c’est-à-dire nourrie et régie, habitée et gardée par la Sainte Écriture.

 

Gautier SANHOUIDI

  7ème Année

Publié dans Dossiers

Commenter cet article