saint jean au fil des jours.

Publié le par Le Précurseur

Saint Jean : Actualité

 

      La vie est un don de Dieu et chaque jour qui passe avec son cortège d’évènements heureux ou moins heureux, pour peu qu’on y pense, nous dépeint l’amour de Dieu et sa présence agissante dans l’histoire humaine. En effet, chaque instant de notre existence individuelle ou communautaire est le fruit de la grâce de Dieu qui se déploie à la mesure de son amour paternel. Par conséquent nous lui devons une action de grâce perpétuelle. Le fait de remémorer notre vie passée est pour nous, « Cité du Précurseur », une marque de reconnaissance à ce Dieu qui nous aime et nous gratifie jour après jour : il fait de chacun de nos instants une vie à écouter, à saisir et à vivre.

 

L’assemblée des Evêques pour les séminaires

 

            Du 07 au 11 janvier, l’insigne honneur était au Grand Séminaire Saint Jean d’accueillir en son sein les Evêques de la conférence épiscopale Burkina-Niger pour leur assemblée plénière sur les séminaires. Venus des treize diocèses du Burkina et des deux diocèses du Niger, ils ont, cinq jours durant, échangé sur la vie et le fonctionnement des Grands Séminaires, pépinières des vocations sacerdotales. Cette rencontre sur les Séminaires est d’une importance capitale pour eux car, comme aiment-ils à le dire, « les Séminaires sont la prunelle de notre œil ». A l’issue de leurs entretiens et avant de rejoindre leurs diocèses respectifs, nos Pères Evêques nous ont prodigué de sages conseils et des encouragements dans notre discernement de l’appel au sacerdoce. Ils ont également félicité nos braves aînés formateurs pour l’accomplissement de la noble et exigeante mission à eux confiée et ils les ont invités particulièrement à éveiller et à développer chez les séminaristes la spiritualité des prêtres diocésains et la spontanéité à se donner totalement en tout ce qu’ils font et aimer le travail pour la gloire de Dieu et le salut de leurs frères et sœurs.

 

La journée des jeunes prêtres et la célébration des 30 ans de St Jean

 

            Il est depuis fort longtemps dans les habitudes que chaque promotion de prêtres après leur ordination revienne au séminaire pour une journée de fraternisation, d’échanges et d’encouragements mutuels. Saint Jean a accueilli les siens du 01 au 02 février. Loin de sacrifier à une tradition sans visage, cette journée a été vraiment une occasion pour ces jeunes prêtres ordonnés qui en juillet, qui en décembre dernier, de revenir dire merci à leur mère St Jean qui les a portés pendant cinq ans et d’encourager leurs jeunes frères qui rament encore en pleine mer vers la rive. A travers les rencontres communautaires, par diocèse et par fraternité, ils n’ont pas manqué de témoigner qu’ils sont heureux d’être prêtres de Jésus Christ. Ils ont également dit leur reconnaissance à ceux-là qui ont veillé jour et nuit à leur formation intégrale, qui ont contribué à ce qu’ils soient ce qu’ils sont aujourd’hui.

            A l’action de grâce au Seigneur pour le don du sacerdoce se joignait en ce jour l’action de grâce pour les trente ans d’existence du Grand Séminaire Saint Jean Baptiste. Pour mémoire le Grand Séminaire Saint Jean Baptiste a ouvert ses portes le 29 septembre 1977, d’abord comme cycle de philosophie ; il deviendra un séminaire de formation théologique à partir de la rentrée académique 1993-1994. Les étudiants et leurs formateurs vous disent merci pour tout ce que vous faites pour eux depuis trente ans et se recommandent toujours à vos prières.

 

 

 

Vie spirituelle

 

            « La parfaite consécration à Jésus Christ n’est autre chose qu’une parfaite et entière consécration de soi-même à la Très Sainte Vierge. Plus une âme sera consacrée à Marie, plus elle le sera à Jésus Christ ». Cette affirmation de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort dit tout de la place que doit occuper la dévotion mariale dans la vie du prêtre et par conséquent du futur prêtre. La prise de conscience de cette réalité a conduit les premiers responsables de Saint Jean à émettre le vœu d’avoir une grotte en vue d’intensifier la dévotion mariale chez les futurs prêtres. Ce cri de cœur, les prières de Marie aidant, a trouvé écho chez Monsieur Philippe COMPAORE, un ancien camarade de classe de notre Recteur qui a pris sur lui la charge de nous construire une grotte, la plus belle qui soit. C’est dans la joie et dans une ferveur spirituelle que la grotte de Marie a été consacrée le 10 janvier passé par son Excellence Monseigneur Séraphin François ROUAMBA, Archevêque de Koupéla et président de la conférence épiscopale Burkina-Niger, entouré de ses Pairs, pendant qu’ils achevaient leur assemblée sur les Séminaires.

              Un autre évènement qui a marqué la vie spirituelle de notre maison est la recollection du Mercredi des Cendres. Prêchée par l’ab. Achille OUEDRAOGO (Diacre), sur le thème     « donne-leur une idée de qui je suis », elle nous a orientés dans nos résolutions de Carême et dans notre préparation à la Pâques du Seigneur.

             Qui parle de prière parle aussi de témoignage. Les sorties missionnaires au centre hospitalier Yalagdo Ouédraogo, au centre d’accueil notre Dame de Fatima (CANDAF) et à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) ont été pour nous l’occasion de partager les peines de nos frères souffrants et de témoigner de l’espérance chrétienne. Chers lecteurs, tous ces hommes et femmes marginalisés, qui souffrent dans leur corps ou dans leur âme ont besoin de votre soutien et de vos prières ; à travers eux c’est le Christ lui-même qui appelle : je suis malade, prends soin de moi ; je suis en prison, viens me voir (cf. Mt25,36).

 

 

Vie intellectuelle

 

             Après le retour des congés du premier trimestre le 04 janvier, les cours ont débuté le lundi 07. Du 21 au 25 janvier s’est tenu la session en technique vocale et en chorégraphie. Elle fut animée par Monsieur Aloys NIKIEMA, spécialiste en technique vocale et Monsieur Lassane CONGO, chorégraphe professionnel. Au menu de cette session il y avait des cours théoriques, de la danse de la gymnastique…

            A d’autres horizons, dans tout système éducatif, il est prévu un temps pour vérifier si ce qui est enseigné est bien assimilé de la part de l’apprenant. Saint Jean ne déroge pas à cette règle. C’est ainsi que se sont tenu du 11 au 15 février les examens du premier semestre.

           Toujours dans le domaine intellectuel, nous avons eu une conférence avec le Nonce Apostolique son Excellence Monseigneur Vitto Rallo. Durant plus d’une heure d’horloge, Monseigneur Vitto Rallo a retracé l’historique de la nonciature dans l’Eglise avant de définir la mission de tout Nonce et partant de là sa mission auprès du Burkina et du Niger. Pour finir Monseigneur s’est dit disponible à nous recevoir à la nonciature, au centre Jean Paul II à Tanghin.

                 La deuxième semaine de devoir – uniquement pour le second cycle- et la session en communication, pour le troisième cycle, qui se sont déroulées concomitamment du 10 au 15  mars  ont bouclé notre vie intellectuelle de ce deuxième semestre.

 

 

 

 

Le sport et la culture

 

           Le sport et la culture sont deux éléments nécessaires à la maîtrise du corps et l’équilibre de l’esprit humain. Ils sont également des facteurs de communion et de fraternisation entre les hommes. C’est fort de cette conviction que notre équipe de football a rendu sportivement visite à aux religieux camilliens du scolasticat le 18 février dernier. A l’issue du temps imparti au jeu les deux équipes se quittées amicalement sur le score d’un but partout. La fraternité étant donner et  recevoir, nous avons reçu nos jeunes frères des séminaires Saint Pierre Saint Paul et Saint Irénée de Kossoghin pour un match de Basket-ball le dimanche 02 mars. 

                     En outre, dans le cadre du Festival International de Théâtre pour le Développement (FITD), nous avons eu la joie d’accueillir deux troupes théâtrales qui nous ont présenté des spectacles de grande qualité. Il s’agit de la troupe Kadjo – Kosso du Tchad avec leur pièce « Maudit soit Cham » qui parle de la conquête coloniale, le partage de l’Afrique entre les puissances colonisatrices européennes ; et la troupe Manh Boya de la Côte D’Ivoire qui nous a recréés avec un théâtre musical intitulé « Bienvenue en Côte D’Ivoire », un message d’espoir de paix et d’amour pour tous ceux qui vivent en Côte D’Ivoire et partout ailleurs en Afrique.

 

 

« Si nous accueillons le bonheur comme un don de Dieu,

Comment ne pas accepter de même le malheur ! » (Jb 2,10).

 

          La mort est une réalité douloureuse et inhérente à la nature humaine. Elle nous afflige et nous touche dans notre amour propre surtout quand elle arrache à notre affection un être proche. Mais la foi et l’espérance chrétiennes nous enseignent que la mort n’est pas une porte qui se ferme mais plutôt un passage vers la vie, la vraie Vie. C’est dans cette foi et cette espérance que nous avons accueilli ces évènements douloureux qui nous ont profondément attristés.

    +Décès du papa de l’Ab Pascal Nikièma (Vicaire Général de l’Archidiocèse de Ouagadougou) le 19 janvier 2008.

    +Le 03 février 2008, décès de Delphine Kiemdé, grand-mère de Marius Compaoré et de Jean Marie Ouédraogo.

    +Le rappel à Dieu de Polycarpe Naré, père de notre aîné formateur Ab. Théophile Naré, le 04 février 2008. Une forte délégation du Séminaire s’est rendue le lendemain à Yorgho (Koupéla) pour accompagner notre père et grand-père à sa dernière demeure.

    +Le 11 février 2008, rappel à Dieu de l’Ab Denis Yaméogo du diocèse de Koudougou.

   +Le 13 mars Monseigneur Denis Tapsoba, Evêque émérite de Ouahigouya, est arraché à notre affection, après 92 ans d’existence, 62 ans dans le presbytérat et 44 ans dans l’épiscopat. Il était précédemment à Gounghin. Monseigneur repose depuis le 17 mars dans la nouvelle église cathédrale de Ouahigouya.

        Nous demandons au Seigneur de les recevoir tous auprès de lui et qu’un jour ils nous accueillent dans son paradis.

 

 

                                                                                                          ILBOUDO Benjamin

                                                                                                             (3ème Année)

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article